Logistique collaborative supply chain management

Supply Chain Etendue : comprendre le concept de logistique collaborative

Historiquement considérée comme interne à une entreprise, la logistique a connu de nombreuses évolutions au cours des dernières années. Désormais, la supply chain d’une société peut se prolonger jusque chez les fournisseurs et les clients à chaque extrémité, avec parfois de réels avantages.

La logistique collaborative a le vent en poupe

Même si la démocratisation de la supply chain étendue est récente, les premiers travaux sur ce sujet remontent aux années 1980, autour de la coordination des flux en fonction des besoins en aval.

Aujourd’hui, la supply chain étendue consiste à « créer, en coopération avec ses partenaires, une gestion globale des flux d’informations et de marchandises » et ce, avec l’objectif d’optimiser les coûts mais aussi la traçabilité des produits.

Mise en œuvre depuis la fin des années 1990 par de grands groupes d’envergure internationale, cette logistique collaborative séduit aujourd’hui de nombreuses entreprises au point que les chaînes logistiques étendues tendent à remplacer les chaines logistiques dites « classiques ».

L’idée derrière la logistique collaborative est qu’une entreprise partage avec ses fournisseurs mais aussi avec ses clients toutes les informations de la chaîne logistique afin de créer une base de données commune qui doit éviter les prises de décision séquentielle. Elle doit aussi permettre d’opter pour les bonnes stratégies en matière d’achat de matières premières, de cadence de production mais aussi de transport, chose quasi-impossible sans une vision étendue de la chaîne logistique.

 Logistique collaborative supply chain management

Les avantages d’avoir recours à une supply chain étendue

Si la logistique collaborative rencontre un franc succès, c’est parce qu’elle peut procurer un nombre considérable d’avantages pour les entreprises.

La vision complète de la supply chain donne effectivement la possibilité de rationaliser les achats, d’assurer la disponibilité des produits sans forcément avoir besoin de stocks conséquents, de maîtriser les coûts mais aussi d’améliorer les délais de livraison, le tout en maîtrisant la gestion d’entrepôt.

Toutes les composantes de la chaîne logistique doivent alors être en mesure d’y trouver un gain. Néanmoins, l’une des problématiques actuelle, et des limites de la logistiques collaborative, reste que certains intermédiaires ne disposent pas d’une organisation assez souple pour s’adapter à une supply chain étendue et en sont donc exclus par la force des choses.

 

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *