management sypply chain

Quelles sont les principales difficultés des entreprises à manager leur supply chain ?

Afin d’optimiser le pilotage de leur supply chain, les entreprises doivent pouvoir l’analyser de manière précise. Seulement voilà, elles font face à différentes difficultés qu’il n’est pas toujours facile de surmonter bien que des solutions apparaissent au fil des années.

Les principaux freins au pilotage rencontrés par les entreprises

A l’heure où l’objectif de nombreuses entreprises est d’améliorer les performances de leur supply chain, elles doivent pouvoir compter sur des données fiables et complètes. Eh oui, afin de prendre le virage de la transformation digitale, toute société place la donnée au cœur de sa stratégie. Or, c’est là tout le problème puisque différents éléments vont venir altérer la qualité des données collectées.

A ce jour, plusieurs freins au pilotage sont rencontrés par les entreprises :

  • La multitude des sources d’information. Les systèmes d’information en entreprises sont de plus en plus nombreux et toutes les données collectées ne sont pas nécessairement concordantes. Des silos d’informations apparaissent et les données sont complexes à exploiter
  • La trop grande rigidité des outils. Alors que la supply chain a plus que jamais besoin de réactivité et de souplesse, les outils à disposition des entreprises sont souvent trop statistiques
  • Le manque de fiabilité des données prévisionnelles. Ainsi, il est difficile de mettre en œuvre une optimisation de la chaîne logistique quand les chiffres des ventes prévisionnelles sont peu fiables
  • La difficulté à définir des indicateurs partagés par tous complique quant à elle le management puisqu’il est difficile d’enclencher une logique de projet au sein des équipes

management sypply chain

Des outils pour optimiser la supply chain

Parce que les freins au pilotage sont nombreux, les entreprises ont compris qu’elles devaient aller plus loin en ayant recours à des outils agiles et modernes. Grâce aux fonctionnalités d’exploration des données et d’analyse visuelle qu’ils embarquent, l’exploitation des données est largement améliorée. Il en résulte une optimisation des flux logistiques et donc une réactivité accrue pour répondre aux variations de la demande.

De même, la démocratisation de vastes plateformes collaboratives permettant le partage des données essentielles entre tous les intervenants de la supply chain, notamment avec les fournisseurs. Cela tend à faciliter son pilotage par les managers.

Des données fiables, lisibles et partagées sont donc plus que jamais la clé du succès pour la supply chain .

 

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *