différence pick put to light

Quelles différences entre le Pick by Light et le Put to Light ?

Afin d’améliorer la productivité des opérateurs en entrepôt, réduire leur nombre de mouvements s’avère une bonne décision. Pilotés par le logiciel de gestion de l’entrepôt, aussi connu sous le nom de WMS, les systèmes « Pick by Light » et « Put By Light » concourent à l’atteinte de cet objectif. Mais attention, les méthodes de prélèvement sont bien différentes selon le système retenu.

Le Pick by Light pour un prélèvement souple et précis à la fois

Le système Pick by Light, ou Pick to Light, est connecté au logiciel WMS et vient en aide aux opérateurs chargés du picking au sein des entrepôts.

Pour ce faire, dès qu’une (ou plusieurs) commande(s) est à préparer, le WMS allume les balises lumineuses des canaux de rayonnage dynamiques dans lesquels l’opérateur doit prélever des articles. Sur l’écran digital dont est équipée la balise, un nombre lui indique la quantité d’articles à prélever

Il réalise le prélèvement puis scanne l’emplacement de destination des articles avant d’appuyer sur un bouton placé sur la balise afin d’indiquer au logiciel WMS qu’il a terminé sa mission. Une nouvelle balise pourra alors s’allumer pour initier la préparation d’une nouvelle commande.

différence pick put to light

Offrant un picking souple et précis (taux d’erreur proche de 0 %) tout en étant simple à réaliser — aucune formation des opérateurs n’est requise — le système Pick by Light est particulièrement adapté au prélèvement de petits articles faciles à manipuler et affichant un taux de rotation plutôt important.

Le Put to Light pour un picking multiclient optimisé

Le système Put to Light est lui aussi connecté au logiciel WMS et il s’avère particulièrement intéressant pour accompagner les opérateurs chargés du réapprovisionnement des zones de picking ou du picking multiclient.

En effet, si les balises lumineuses se situent sur les canaux de rayonnage dynamiques (installation similaire au Pick by Light), c’est le réapprovisionnement de ces derniers qui pourra être simplifié. L’opérateur devra scanner les articles destinés à la zone de picking et le logiciel WMS lui indiquera, via l’allumage d’une balise lumineuse, là où il doit les déposer. Une fois fait, il n’a plus qu’à valider en appuyant sur le bouton à côté de la balise et un autre réapprovisionnement pourra s’opérer.

Si la technologie Put to Light est intégrée à un chariot de picking, celui-ci disposera d’espaces clairement séparés permettant la préparation de plusieurs commandes. L’opérateur se rendra dans la zone de picking et le scan d’un produit en rayon indiquera via une lumière dans quel espace de son chariot déposer une ou plusieurs références de cet article. Ainsi, il sera facile de préparer plusieurs commandes simultanément.

Grâce au système Put to Light, le nombre d’erreurs tend vers 0 mais ce système est surtout performant lorsque les références sont peu nombreuses ou que l’entrepôt a organisé du picking par zone.

1 commentaire

  • Anaïs Cotte

    Bonjour,

    Super article !
    Le système Put to Light peut aussi être implémenté sur des meubles pour faciliter la phase d’éclatement après ramasse globale pour la reconstitution des commandes avant emballage et expédition.

    Belle journée

  • Rédiger un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *