Comment s’applique la RFID au secteur de la logistique

La RFID, pour Radio Frequency Identification, est une technologie permettant la lecture et l’identification de données à distance via une puce (tag RF. Si la RFID est apparue au milieu des années 1950, ce n’est que depuis les années 1980-90 que ce système s’est véritablement banalisé. S’appliquant à de nombreuses finalités différentes (identification d’objets, de personnes ou encore de colis), elle trouve tout naturellement sa place dans le secteur de la logistique en y optimisant de nombreuses fonctionnalités parfois devenues essentielles.

 

À quoi correspond un système RFID ?

La RFID est un système d’identification fonctionnant par radiofréquence qui permet de lire et stocker des informations à distance grâce à des marqueurs appelés étiquettes, tag ou transpondeur.

Un système RFID permet l’identification de données grâce à la présence d’une étiquette, d’une puce, d’un lecteur, d’une antenne et d’un logiciel RFID.

 

Le fonctionnement de la RFID

Le système RFID se compose d’une puce électronique miniature, présente dans le marqueur RFID, et d’un lecteur permettant de pouvoir faire la cohésion avec les informations contenues dans l’étiquette RFID grâce à la présence d’une antenne.

C’est cette même antenne qui va permettre à la puce de transmettre les informations contenues et destinées à être lues par le lecteur. Le lecteur RFID va alors rendre possible la lecture des radiofréquences envoyées par la puce et leur conversion en données grâce à un logiciel dédié et une base de données.

La RFID et la logistique

Comment intervient la RFID dans la logistique d’une entreprise ?

Les puces RFID pouvant prendre la forme d’étiquette autoadhésive, celles-ci trouvent tout naturellement leur place au sein du secteur de la logistique, en étant utilisées principalement pour l’identification d’articles.

Le système RFID permet ainsi d’apporter des optimisations indéniables dans la logistique des entreprises telles que :

  • une simplification de la réalisation des inventaires ;
  • une connaissance accrue de l’état des stocks permettant l’amélioration de la prévision de la demande de produits ;
  • une diminution de la saisie manuelle, permettant un gain de temps considérable au niveau logistique ;
  • une lutte contre le vol et la fraude.

Si l’implantation d’un système RFID représente de nombreux avantages dans l’optimisation de la chaîne logistique des entreprises, celles-ci se doivent cependant de bien préparer son intégration. La RFID peut en effet rapidement être coûteuse et se doit d’être intégrée en fonction des systèmes d’information déjà présents tels qu’un logiciel WMS ou un ERP.

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *