Gestion tracabilite en entreprise

Gestion logistique : comment optimiser la traçabilité en entrepôt ?

Parce que les flux logistiques sont de plus en plus nombreux et complexes à appréhender, il est aujourd’hui indispensable pour les entreprises de bénéficier d’une connaissance parfaite de la situation des produits stockés. Il devient alors primordial pour celles-ci de mettre en œuvre une traçabilité logistique efficace. Plusieurs possibilités existent pour y parvenir.

La traçabilité en entrepôt, un enjeu majeur

Parfois baptisée « tracking », la traçabilité est « l’aptitude à retrouver l’historique, la localisation ou l’utilisation d’une entité au moyen d’informations préalablement enregistrées ». Autrement dit, elle a vocation à assurer un suivi quantitatif des produits et de leur localisation tout au long de la chaîne logistique et ceci jusqu’à la destination finale du produit.

Dans un entrepôt, la traçabilité logistique va donc permettre de contrôler les chargements, de réceptionner les marchandises, de suivre les commandes et stocks et tout cela en temps réel.

De manière plus globale, la traçabilité logistique concourt à l’atteinte de plusieurs objectifs :

  • L’amélioration de la qualité des services puisqu’elle permet d’identifier simplement les causes d’un problème de qualité et contribue à les résoudre vite et à moindre coût (traçabilité ascendante)
  • La réduction des délais et du coût
  • Le retrait rapide du marché de produits non conformes étant donné qu’elle permet de retrouver à tout moment la localisation des produits (traçabilité descendante)

Traçabilité WMS en entrepôt

Deux principaux systèmes d’identification pour tracer en entrepôt

Parce que chaque jour, ce sont des cargaisons entières de marchandises qui arrivent à un entrepôt, il est essentiel d’identifier les différents lots entrants afin de pouvoir ultérieurement les tracer.

Pour cette identification, deux techniques peuvent être utilisées :

  • La radio identification (puces RFID) s’avère la plus efficace mais la démocratisation lente de cette technologie est telle que son coût reste parfois élevé
  • Les codes-barres sont les plus utilisées en raison de leur faible coût mais ils présentent quelques contraintes (durée de vie réduite, nécessité d’un lecteur, stockage de données limité)

Au moment de l’identification des lots, des données complémentaires peuvent être saisies comme la date limite de consommation (DLC) pour des denrées périssables. Ces données suivront ensuite la marchandise tout au long de la chaîne logistique.

L’intégration de cette identification dans le logiciel logistique WMS permet ainsi de pouvoir suivre les lots, de les localiser dans l’entrepôt et de les accompagner jusqu’à leur sortie de l’entrepôt.

 

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *