e-commerce enjeux logistique

Comment les entrepôts doivent s’adapter aux problématiques liées au e-commerce ?

Depuis maintenant plus d’une décennie, le e-commerce connait un important essor dans le monde entier. A l’image d’Amazon – dont le chiffre d’affaires atteint 95 milliards de dollars en 2017 – le commerce électronique révolutionne notre manière de consommer. Toutefois, le boom de cette activité est tel que les entrepôts doivent s’adapter à de nouvelles problématiques.

Les particularismes du e-commerce impactant l’organisation des entrepôts

Si le commerce électronique a su s’imposer dans notre société, c’est avant tout parce que la qualité du service client est à la hauteur des attentes du grand public. Seulement voilà, pour la maintenir et même l’améliorer constamment, certaines spécificités ont dû être prises en compte :

  • L’optimisation du nombre d’erreurs de commande. Bien qu’Amazon stocke près de 80 millions de références, les erreurs de commande sont extrêmement rares. Il faut dire que 40% des cyberacheteurs insatisfaits ne refont pas de nouveaux achats. Fidéliser, c’est donc ne pas se tromper !
  • Des prix bas exigés par le client. Même si la logistique s’avère complexe, les cybercommerçants doivent proposer les meilleurs prix pour vendre
  • Des délais de livraison courts. La promesse de livraison en un jour ouvré faite par de nombreux sites e-commerce implique une logistique sans faille
  • Une gestion optimale des retours. Les e-commerçants sont dans l’obligation de reprendre les produits en cas de clients insatisfaits d’où des adaptations sur le plan logistique
  • Une forte saisonnalité des commandes. Elles sont beaucoup plus nombreuses lors de grands événements commerciaux tels le Black Friday ou Noël

e-commerce enjeux logistique

Une adaptation des entrepôts aux exigences du e-commerce

Afin de répondre aux besoins logistiques des e-commerçants, les entrepôts ont considérablement évolué au cours des dernières années.

Parmi les grandes tendances observées, impossible de passer à côté de l’automatisation de la gestion des stocks qui concourt à rendre les flux logistiques plus performants. Le picking comme la préparation de commandes profitent ainsi d’outils permettant un gain de temps considérable et une qualité de service irréprochable.

En parallèle, bien que les surfaces de stockage tendent à s’accroître, les coûts logistiques n’ont eu cesse d’être comprimés afin de pouvoir continuer à proposer des prix bas.

Enfin, pour prendre en compte la saisonnalité de l’activité, les entrepôts composent avec une main d’œuvre davantage flexible.

 

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *