entreprôt et évolution de commerce digital

Gestion des entrepôts : les évolutions attendues face aux nouveaux enjeux du commerce digital

Au cours des dernières décennies, la logistique de la grande distribution n’a cessé d’évoluer et l’entrepôt s’est constamment adapté aux nouveaux modèles. Aussi, à l’heure où le commerce digital continue sa mue, il est temps de faire un état des lieux afin de penser ce que sera l’entrepôt de demain.

Les nouvelles tendances du commerce digital impactant les modèles logistiques

Durant les dernières années, le commerce digital a considérablement évolué et continue sa transformation à l’heure actuelle.

Le cross canal continue de s’imposer car les consommateurs souhaitent pouvoir effectuer leurs achats sur les supports de leur choix, mais aussi profiter d’un mode de livraison adapté à leur vie quotidienne. Ils peuvent ainsi tout à fait commander via leur smartphone puis se faire livrer chez eux ou bien choisir de retirer leurs achats en magasin.  C’est une des raisons expliquant la disparition progressive des pure players (hormis ceux évoluant dans des niches de marché), remplacés par des enseignes multi-canal. L’acquisition de RueduCommerce par Carrefour en est le parfait exemple.

Enfin, le e-commerce séduit un nombre croissant de seniors alors qu’il a longtemps été réservé aux plus jeunes. Cette tendance chez les seniors viendra alimenter la croissance soutenue du e-commerce prévue dans les prochaines années.

entreprôt et évolution de commerce digital

Quel entrepôt pour s’adapter aux nouveaux enjeux du commerce digital ?

Afin de s’adapter aux nouveaux enjeux du commerce digital, l’entrepôt de demain devra offrir davantage de flexibilité, tendre vers une optimisation de la productivité et s’avérer moins coûteux.

En effet, la flexibilité est essentielle. Un entrepôt moderne doit permettre de gérer le cross canal et donc être pensé pour intégrer les chaînes logistiques propres à chaque mode de livraison dans un seul lieu. Dans la même lignée, l’entrepôt de demain doit être capable d’intégrer les aléas (tels que le retard d’un camion ou une rupture de stock) qui sont en réalité une normalité en logistique mais aussi d’enregistrer de fortes variations d’activité. Les logiciels WMS disposent d’ailleurs de fonctionnalités particulièrement intéressantes pour assurer cette flexibilité qui tend à devenir indispensable.

En parallèle, les sociétés cherchent à accroître la productivité de leurs entrepôts et à faire baisser les coûts. Aussi, le recours aux logiciels, aux robots et aux machines automatisées se fait de plus en plus fréquent même si l’homme doit conserver une place centrale.

Au final, l’entrepôt de demain doit être flexible, évolutif et robotisé et ce quels que soient les aléas rencontrés.

 

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *