GS1 Digital Link code-barres

Le GS1 Digital Link : un nouveau standard mondial de codification des code-barres

À la fin du mois d’août 2018, l’organisme de standardisation GS1 France a annoncé le lancement d’un nouveau standard mondial de codification des code-barres baptisé GS1 Digital Link (ou GS1 Web Uri). Un QR code vient compléter le traditionnel code-barres du produit afin que les consommateurs puissent aisément accéder à de nombreuses informations sur ce dernier.

Un QR code pour accéder à toutes les informations produit

Durant de longs mois, GS1 France a collaboré avec les distributeurs, les fabricants mais aussi les partenaires technologiques pour mettre au point un nouveau standard mondial de codification des code-barres.

Ce travail a abouti à la création d’un QR Code qui, pour l’heure, vient compléter le code-barres habituellement présent sur les produits. À terme toutefois, il pourrait le remplacer puisqu’il incarne bien l’avenir en matière de codification.

GS1 Digital Link code-barres

Il faut dire que ce QR code intègre un hyperlien qui permettra aux distributeurs comme aux consommateurs d’accéder grâce à leur smartphone à toutes les informations proposées par la marque. Autrement dit, en scannant le QR code, ils pourront, sans avoir recours à une application spécifique, consulter la date de péremption, la notice d’utilisation, la provenance, la composition du produit, les données nutritionnelles…

Vers une traçabilité améliorée ?

Si la possibilité d’accéder à des informations via le scan du QR code devrait être appréciée des consommateurs, le vrai apport de la GS1 Digital Link est davantage d’ordre logistique.

En effet, l’hyperlien encodé dans le QR code tient compte de l’identifiant GTIN (Global Trade Item Number) de la variante produit, de l’éventuel numéro de série unique et même de paramètres divers utiles pour optimiser la lutte contre la contrefaçon.

Cela devrait considérablement améliorer les performances des solutions de traçabilité puisque le standard GS1 Digital Link facilite l’identification des lots de produits. Par exemple, en cas de rappel sanitaire, il sera donc aisé d’identifier et de retirer de la vente uniquement les produits présentant un problème.

Mais le potentiel de ce standard va encore plus loin puisque les marques pourront mettre en place des redirections dynamiques en créant du contenu lié au lieu où le QR code a été scanné par exemple. Ce dernier pourrait aussi être utilisé pour comparer les prix, proposer des réductions

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *