Comment bien maîtriser ses coûts logistiques ?

Parce que la fonction logistique est au cœur de l’activité des entreprises, elle doit aujourd’hui répondre à deux objectifs bien distincts, à savoir satisfaire les attentes des clients et optimiser le cycle d’exploitation. De là naît la nécessité pour toute société de parfaitement maîtriser ses coûts logistiques.

À quoi correspondent les coûts logistiques d’une entreprise ?

Derrière la notion de coûts logistiques, se trouve « l’ensemble des coûts liés à la gestion des flux ». Ces derniers peuvent alors prendre des formes diverses et variées. Toutefois, ils peuvent se résumer en deux grandes catégories :

  • Les coûts de transport, que ce soit pour l’approvisionnement ou pour la distribution, sont conditionnés par le mode de transport retenu en sachant que ce choix est généralement lié à des impératifs de délais de livraison. Il faut donc trouver le juste équilibre entre coût et délai de livraison. Par exemple, si ce dernier est trop long, il peut contraindre une entreprise à stocker une quantité plus importante et fera alors augmenter les coûts logistiques.
  • Les coûts d’entreposage intègrent l’ensemble des dépenses liées à la gestion des entrepôts, à savoir les frais de personnel, l’acquisition ou la location d’infrastructures, l’investissement en matériel, l’achat des consommables, les coûts administratifs, etc…

Dès lors qu’une société entend accroître ses profits, elle va généralement chercher à optimiser ses coûts logistiques puisque sans consentir à de nouveaux investissements, c’est l’une des deux solutions qui se proposent à elle. La seconde consiste à augmenter le prix de ses produits mais n’est que très rarement la stratégie choisie.

Maitriser couts logistique

La réduction des coûts logistiques, un objectif pour toute entreprise

Parce que la réduction des coûts logistiques doit permettre à une entreprise d’être plus performante, nombreuses sont les sociétés qui décident de suivre cette voie. Trois principales stratégies peuvent alors être mises en place pour atteindre cet objectif :

  • Compter sur les économies d’échelle; la productivité de l’entrepôt doit s’améliorer dans le temps grâce à l’effet d’apprentissage
  • Procéder à un changement drastique de processus en concevant un nouveau système de gestion des flux ou tout du moins en le modernisant.
  • Exploiter les leviers que sont la fiabilité, l’efficience ou encore la réactivité logistique.

 

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *