stratégie logistique

Comment définir la stratégie logistique adaptée à ses besoins ?

Indispensable pour prendre de bonnes décisions, la stratégie est en logistique une démarche de réflexion qui repose sur un ensemble de conditions bien particulières si bien que chaque entreprise doit définir celle qui est adaptée à ses propres besoins.

Le dimensionnement de l’activité, la base de toute stratégie logistique

Parce que toutes les entreprises sont différentes, toutes doivent mettre en place une stratégie qui, avant tout, est en mesure de répondre à leurs besoins.

Aussi, le premier vrai enjeu pour une société est d’être capable de dimensionner son activité. Autrement dit, elle doit être en mesure de déterminer quel nombre de commandes elle va devoir traiter, quel nombre d’articles elle va devoir stocker mais aussi quel volume de stockage elle a besoin.

Dès lors que ces données auront été définies, il sera également possible de prévoir l’effectif nécessaire pour faire fonctionner l’entrepôt.

Ces critères sont les fameuses « conditions particulières » à prendre en compte pour définir la stratégie logistique. Ils sont en quelque sorte les éléments du scénario sur lesquels s’appuyer pour mettre en place les actions les plus efficaces.

stratégie logistique

Les grands axes de la stratégie logistique

Sur la base du nombre de commandes journalières à traiter, du volume de stockage et de l’effectif dans l’entrepôt, quatre grandes stratégies peuvent être retenues :

  • La petite logistique. Dans ce modèle, le picking est réalisé à la commande et les salariés de l’entrepôt passent aisément d’un poste à l’autre. Il est possible de parler d’ « entrepôt agile » en raison de la polyvalence de tous. Adapté à de petites structures, il est pertinent jusqu’à 50 commandes à traiter par jour.
  • La logistique structurée. Dès lors qu’un entrepôt doit traiter de 50 à 1000 commandes par jour, il doit se professionnaliser. Le picking se réalise désormais pour plusieurs commandes simultanément et les opérateurs se spécialisent sur un ou deux postes
  • La logistique industrialisée. En raison de l’important volume de commandes à traiter quotidiennement, l’automatisation s’avère indispensable et un logiciel WMS va devoir être implanté pour aider à optimiser la gestion de l’entrepôt

La logistique externalisée. Sans compétence logistique en interne, la confier à un prestataire, surtout en cas de croissance de l’activité, peut s’avérer pertinent. Attention toutefois à bien le choisir.

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *