gestion logistique

Logistique : comment appréhender la gestion des risques en entrepôt ?

Parce que la chaîne logistique revêt une importance toute particulière pour les entreprises, 80% d’entre-elles estiment que la gestion des risques en entrepôt tend à devenir un enjeu majeur. Il faut dire que la survenance d’un risque peut parfois être très lourd de conséquences.

Les principaux risques pouvant peser sur l’activité d’un entrepôt

A l’heure où la concurrence est de plus en plus rude pour les entreprises, toutes veulent se prémunir le plus possible contre les risques. Seulement voilà, quelques-uns, très exceptionnels il faut l’admettre, peuvent lourdement impacter l’activité d’un entrepôt s’ils surviennent.

Les spécialistes de la gestion d’entrepôt redoutent ainsi :

  • La destruction du site consécutive à un incendie ou bien à la survenance d’une catastrophe naturelle (inondation, …)
  • L’immobilisation de l’entrepôt en raison de mouvements sociaux internes ou externes (une grève des salariés chez un fournisseur majeur peut considérablement nuire)
  • Le dysfonctionnement du système informatique (une interruption du fonctionnement informatique et de votre logiciel WMS peut rapidement paralyser l’activité d’un entrepôt)

Si les deux premières situations sont « trop » peu appréhendées par les entreprises en matière de gestion des risques, la troisième l’est beaucoup plus puisque le risque informatique est perçu par les dirigeants de sociétés comme le plus impactant.

risques-et-entrepots

La mise en place d’un plan de continuité de l’activité, une nécessité !

Parce que la survenance de l’un des risques précédemment présentés conduit 1 fois sur 3 à la disparition de l’entreprise, il est fondamental de pouvoir y apporter une solution rapide et flexible pour se prémunir de ces risques.

Seulement, dans des situations exceptionnelles, les mesures à prendre le sont tout autant et ces dernières méritent donc d’être réfléchies en amont dans le cadre de la mise en place de plans de continuité de l’activité (PCA).

Le principe est simple, les décideurs doivent se mettre dans la situation où le risque est survenu et doivent donc définir un plan d’action permettant de poursuivre l’activité de l’entreprise du mieux possible. Il va donc falloir analyser les contraintes, prendre en compte les spécificités et regrouper un maximum de données utiles en cas de survenance d’une situation exceptionnelle.

L’évaluation des différents scénarios possibles et la projection dans des situations fortement improbables permettront de définir des procédures à suivre. Celles-ci seront alors accessibles dans le PCA d’entrepôt.

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *