entrepot amenagement

Comment optimiser l’agencement de son entrepôt ?

Parce que la bonne organisation d’un entrepôt va contribuer à renforcer la sécurité des opérateurs mais aussi à réduire les erreurs et à gagner du temps lors des préparations de commandes, elle ne doit surtout pas être négligée. D’ailleurs, voici quelques règles à prendre en compte pour profiter d’un entrepôt bien agencé.

La nécessaire connaissance des produits à stocker

Afin d’optimiser l’aménagement d’un entrepôt, il est essentiel pour une entreprise de bien connaître les caractéristiques des produits qu’elle va stocker :

  • Le mode d’entreposage, puisque les articles peuvent être stockés à l’unité, à la caisse ou bien par palettes ;
  • La forme et le poids des produits stockés.

Ces dernières vont effectivement tout naturellement orienter certains choix logistiques tels la surface d’entreposage nécessaire, le type de rayonnage ou encore le type de manutention. Un logiciel de gestion d’entrepôt (ou wms) peut vous permettre d’optimiser certaines taches exécutives dans la reconnaissance des produits à stocker.

Aménagement d entrepot

 

La méthode ABC, la référence pour un bon aménagement d’entrepôt

Lorsqu’une entreprise aménage ses entrepôts, il est important de mener une réflexion visant à optimiser leur agencement en fonction de l’activité.

Le plus souvent, les gestionnaires d’entrepôt retiennent la méthode ABC qui consiste à ranger les produits selon leur taux de rotation. Elle repose sur 3 principes :

  • Les marchandises A ont un taux de rotation de 80% et représentent 20% des références
  • Les marchandises B ont un taux de rotation de 15% et représentent 30% des références
  • Les marchandises C ont un taux de rotation de 5% et représentent 50% des références

Cette méthode préconise alors de positionner les marchandises de type A près des zones d’entrées et sorties pendant que les marchandises de type C seront stockées au fond de l’entrepôt. De même, les marchandises de type A devront être à hauteur de préhension si la manutention est assurée par des opérateurs humains.

 

Les méthodes LIFO et FIFO, une alternative à la méthode ABC

La nature même des marchandises peut parfois vous orienter vers une autre méthode pour agencer l’entrepôt.

Par exemple, si une entreprise stocke des produits alimentaires, l’essentiel sera de mettre en œuvre le système FIFO (First In, First Out). Les marchandises les plus anciennes devront donc être les plus proches de la zone de sorties. Dans certains secteurs d’activité, c’est l’inverse et sera alors adopté le système LIFO (Last In, First Out).

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *