entrepôt logistique

Quelles sont les différences entre un entrepôt logistique et un local d’activité ?

Lorsqu’une entreprise recherche des locaux pour s’installer, il est fréquent de constater que le cahier des charges n’est pas très clair et qu’une confusion existe entre les notions d’ «entrepôt logistique» et de «local d’activité». Pourtant, de vraies différences existent comme nous allons tenter de le démontrer dans cet article.

Un entrepôt logistique, c’est quoi ?

Comme son nom l’indique, un entrepôt logistique est un bâtiment où sont stockés des produits finis destinés à être distribués mais aussi des marchandises telles que matières premières ou fournitures.

A l’intérieur, des espaces au sol sont définis et des racks sont installés de sorte à favoriser l’entreposage de palettes ou de produits divers et variés.

Un local d’activité, c’est quoi ?

En France, la notion de « local industriel » est définie par l’article 1499 du Code Général des Impôts qui considère que la dénomination regroupe « les usines et les ateliers destinés à fabriquer, réparer, extraire ou transformer des produits ».

Un local d’activité se compose donc des ateliers (installations techniques, matériel, outillage) mais aussi des bureaux dans lesquels travaillent les équipes administratives de l’entreprises. Il peut aussi accueillir des salles de réunion, un espace détente, etc…

entrepôt logistique

Les autres différences entre entrepôt logistique et local d’activité

Outre la nature même de chacun de ces bâtiments, d’autres différences majeures existent entre entrepôt logistique et local d’activité :

  • Leur taille. Si les entreprises recherchent des locaux d’activité dont la taille est comprise entre 300 et 20000 m2, les entrepôts logistiques sont généralement beaucoup plus vastes. Preuve en est, la mode est aux entrepôts XXL et ces derniers ont une superficie minimale de 80 000 m2
  • Leur localisation. Si la plupart des entreprises optent pour un local d’activité en périphérie des villes, ce choix est bien moins stratégique que celui de l’implantation d’un entrepôt logistique. Ce dernier doit effectivement être proche des nœuds autoroutiers et des infrastructures de transport plus généralement (aéroport, gare de fret, etc…). En raison de leur taille croissante, les entrepôts logistiques s’éloignent de plus en plus des grands centres urbains
  • La réglementation qui les encadre. Si les locaux d’activité ne sont pas soumis à la réglementation propre aux Installations Classées pour la Protection de l’Environnement (ICPE), les entrepôts logistiques le sont.

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *