la logistique dans la santé

L’importance de la logistique dans le secteur de la santé

Longtemps ignorée ou considérée comme une simple intendance, la logistique santé a pris une nouvelle dimension en France grâce aux différents plans-hôpital portés par les gouvernements qui se sont succédé à la tête de l’État. Il n’empêche qu’aujourd’hui encore seule une partie du retard accumulé au fil des années a pu être comblée.

Optimiser la logistique et bien soigner, c’est tout à fait possible

Pendant longtemps, les responsables des établissements de santé ont opposé les notions de « qualité de soins » et d’« optimisation » arguant que la seconde nuisait nécessairement à la première. Ainsi, durant de longues années, la gestion des stocks a été reléguée au second rang et tant pis si cette gestion désastreuse a coûté des milliers d’euros.

Depuis 2007 et la mise en place d’un premier plan-hôpital, les établissements de santé ont maintenu leur philosophie humaniste mais leurs responsables ont compris que la mise en place d’une logistique adaptée ne pouvait qu’être bénéfique.

la logistique dans la santé

C’est à partir de là que les logiciels WMS pour le secteur de la santé se sont démocratisés au sein des hôpitaux afin d’améliorer la gestion des stocks et plus généralement l’organisation de ces établissements. Bien évidemment, ceux-ci ont dû s’adapter aux besoins spécifiques du secteur de la santé à savoir une sécurité maximale (gestion des habilitations et des signatures électroniques) et une traçabilité irréprochable (suivi en temps réel des produits et des différentes dates qu’ils intègrent).

La traçabilité, nouvel enjeu majeur pour l’industrie de la santé

Si depuis 2007, la logistique n’a eu de cesse de prendre une importance croissante dans le secteur de la santé, c’est aussi parce que la législation est passée par là.

Depuis 2011, toutes les boîtes de médicaments disposent d’un code-barres qui, scanné, permet d’obtenir un maximum d’informations sur celles-ci (date limite de péremption, identification produit et lot, etc.) et il ne s’agit là que d’un premier pas vers une traçabilité toujours plus performante.

Il faut dire que cette traçabilité est aussi le meilleur moyen de lutter contre la contrefaçon. Pour l’heure, la France a incontestablement du retard en matière de logistique santé mais à terme, l’objectif est que, comme c’est déjà le cas aux États-Unis par exemple, l’on puisse savoir quel comprimé a pris un patient clairement défini.

Aux soignants encore récalcitrants de comprendre qu’une logistique performante est une alliée et non une ennemie…

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *