logistique défaillance fournisseurs

Logistique : comment faire face à la défaillance des fournisseurs ?

Les consommateurs veulent aujourd’hui des biens personnalisés dans les plus courts délais. Ces nouveaux besoins s’insèrent dans une tendance logistique à flux tendu avec zéro stock. 

N’importe quelle défaillance d’un fournisseur impacte directement la chaîne logistique de l’entreprise. Et pourtant, derrière la promesse d’une livraison rapide, l’entreprise s’engage au nom de toutes les parties de la Supply Chain. Quelles sont les mesures que l’entreprise peut prendre pour minimiser l’impact de la défaillance d’un fournisseur ?

Anticiper les risques

Une entreprise doit anticiper les risques grâce à une étroite collaboration avec ses fournisseurs.

  • Miser sur la transparence entre le fournisseur et l’entreprise. Il ne faut pas oublier que le fournisseur a un lien direct avec l’image de l’entreprise. Une bonne visibilité sur l’ensemble des activités est importante. Le flux d’informations doit circuler au maximum en temps réel.
  • Identifier les failles de ses fournisseurs et travailler ensemble sur de nouvelles solutions permettra de limiter les risques de défaillances. Un processus d’amélioration continu doit être mis en place entre les deux acteurs. 
  • Minimiser la multiplicité des acteurs dans sa chaîne logistique (Sous-traitants, transitaires) pour garder une visibilité globale de sa chaîne logistique et limiter les interdépendances avec d’autres entreprises. 

logistique défaillance fournisseurs

Toutefois avec la mondialisation et ses échanges internationaux, les fournisseurs sont de plus en plus éloignés et les risques plus grands. La sous-traitance notamment accroît le nombre d’intermédiaires et complique l’échange d’information entre les acteurs de la chaîne logistique. Aussi, de nouvelles crises émergent : environnementales, technologiques ou sociétales

Gérer les crises

Malgré une bonne anticipation, le risque zéro n’existe pas. De nombreux facteurs peuvent amener l’entreprise à faire face à une situation de crise : panne informatique, pics de volume imprévus, défaillance ponctuelle d’un fournisseur, grève sociale… Sortir de la crise devient alors urgent pour l’entreprise. 

  • Effectuer des prises de décision rapide afin de minimiser les impacts sur l’entreprise. 
  • Etablir un plan de gestion de crise en prenant en compte les infrastructures, les responsables et les stratégies de communication. Ainsi ce plan peut s’actionner dès le début d’une crise et diminuer le temps de réaction. 
  • Communiquer de manière efficace avec les fournisseurs est l’élément clé dans la recherche de solution. Le principal est d’avoir la bonne information au bon moment. Le plan de crise va permettre une remontée d’informations en temps réel et une intégration globale des données pour une meilleure visualisation  du problème. 

L’entreprise doit au mieux soutenir son fournisseur pour une meilleure collaboration. Après avoir trouvé une solution d’urgence, une enquête doit être menée et une solution stable et durable appliquée afin d’éviter que cette situation ne se reproduise. De plus, un plan de continuité des activités ou plan de secours peut être élaboré pour éviter par exemple un arrêt total des fournisseurs suite à une nouvelle crise. 

Si vous souhaitez obtenir davantage de conseils, notamment concernant la chaîne logistique de votre entreprise, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de professionnels de la logistique.

Rédiger un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *