optimisation flux logistiques gestion entrepôt

L’optimisation des flux logistiques, élément clé de la gestion d’entrepôt

Afin de parfaitement gérer un entrepôt, une entreprise doit être en mesure d’optimiser les flux logistiques c’est-à-dire de piloter le mieux possible l’ensemble des activités successives qui prennent place entre la production et la distribution.

Pourquoi viser l’optimisation des flux logistiques ?

Aussi appelé « chaîne d’activité » ou « chaîne de valeur », un flux logistique dans un entrepôt doit toujours tendre à être optimisé pour atteindre deux principaux objectifs :

  • Identifier et analyser les gaspillages ou les mauvaises allocations de ressources qui peuvent apparaître dans la chaîne d’activité. L’idée est ensuite d’y appliquer une action corrective et ainsi de suite jusqu’à la réduction complète des gaspillages et l’allocation optimale des ressources pour chaque activité incluse dans le flux.
  • Séparer les activités à valeur ajoutée des activités sans valeur ajoutée: ces dernières seront alors supprimées, là encore afin de lutter contre les gaspillages.

Notez que si l’optimisation des flux logistiques doit permettre de réduire les gaspillages, ces derniers peuvent prendre de nombreuses formes de risques en entrepôt : surproduction, mouvements inutiles, stocks inadaptés, défauts de fabrication, activités superflues faisant perdre du temps, etc…

optimisation flux logistiques gestion entrepôt

Les différents types de flux logistiques

Si les flux de production sont importants pour une entreprise, la gestion d’un entrepôt s’intéresse surtout aux flux logistiques externes (flux d’approvisionnement et flux de distribution).

Ces derniers intègrent ainsi diverses opérations comme l’emballage, la manutention, le transport ou encore le stockage. Toutefois, la forme des flux peut être très variable selon la méthode d’approvisionnement retenue :

  • Les flux poussés: la fabrication du produit est déclenchée par la disponibilité des matières premières. Il est ensuite stocké dans l’attente d’une demande. Cette méthode d’approvisionnement peu flexible peut être à l’origine de sur-stockage ou de pénurie puisque production et demande sont déconnectées.
  • Les flux tirés: le déclenchement de la fabrication est lié à la survenance d’une commande ce qui, dans l’esprit, signifie zéro stock.
  • Les flux tendus: elle est un mix plutôt probant puisqu’elle combine la logique des flux tirés à l’existence d’un stock de sécurité, idéal pour répondre aux besoins des clients.

Afin d’analyser délais, stocks, allocation des ressources ou encore flux d’informations liés à la gestion des flux logistiques, la réalisation d’une cartographie de la chaîne de valeur peut par ailleurs s’avérer pertinente.

wms contribue diminution coûts logistiques

Comment le WMS contribue-t-il à la diminution des coûts logistiques ?

Alors que les logiciels WMS ont aujourd’hui pleinement gagné leur place dans les entrepôts logistiques, force est de constater qu’ils procurent de nombreux avantages. Entre autres, ils contribuent pleinement à réduire les coûts logistiques d’une entreprise.

Le logiciel WMS, un allié considérable en entrepôt

Définissant une catégorie de logiciels destinés à gérer l’ensemble des opérations dans un entrepôt, l’acronyme WMS (Warehouse Management System) est aujourd’hui connu par la plupart des acteurs de toute chaîne logistique.

En effet, même si son périmètre d’activité ne couvre que l’entrepôt et non la totalité de la supply chain, le logiciel de gestion d’entrepôt (ou logiciel wms) inclut de nombreuses fonctionnalités qui doivent permettre d’optimiser diverses tâches telles la réception, l’entreposage, la préparation de commandes, la gestion de stock, l’expédition ou encore l’inventaire. C’est d’ailleurs bien cette vision d’ensemble de la gestion de l’entrepôt qui en fait un outil performant.

wms contribue diminution coûts logistiques

Le logiciel WMS, indispensable pour réduire vos coûts logistiques

En déployant un logiciel WMS dans un entrepôt, les entreprises ont conscience qu’elles réalisent un investissement important sur le plan financier. Toutefois, toutes sont convaincues, à juste titre, que ce logiciel leur permettra de diminuer drastiquement leurs coûts logistiques. Il faut dire que les fonctionnalités du logiciel WMS sont conçues pour optimiser la gestion de l’entrepôt et donc réduire ce type de coûts.

D’abord, le logiciel WMS permet de contrôler le plus parfaitement possible les stocks. Grâce à la possibilité de définir des seuils de stocks déclenchant automatiquement un réapprovisionnement et ce pour chaque produit, la disponibilité des articles sera assurée sans un surstockage qui peut s’avérer très coûteux. De même, la connaissance des stocks en temps réel facilitera la réalisation des inventaires et permettra de réduire les coûts de stockage.

La fonctionnalité entreposage permettra elle d’optimiser l’espace de stockage mais aussi d’allouer des emplacements stratégiques à chaque produit. Le travail de préparation des commandes sera donc simplifié et gains de temps et diminution des erreurs seront observés. Relié à un système d’information tel un ERP, le logiciel WMS pourra permettre d’imprimer bons de préparation et étiquettes d’expédition en un clic. Les retards d’expédition deviennent donc rares.

Au final, le recours à un logiciel WMS impacte à la baisse tous les coûts logistiques et permet à une entreprise d’augmenter ses profits sans toucher à ses prix de vente.

avantages automatisation entrepôts logistiques

Quels sont les avantages de l’automatisation des entrepôts logistiques ?

Au cours des dernières années, un nombre croissant de sociétés a fait le choix d’automatiser ses entrepôts logistiques. Si cette tendance est relativement plus récente en France que chez ses voisins européens, celle-ci est fortement justifiée par les avantages qu’elle procure.

L’automatisation progressive des entrepôts, une tendance forte

Alors que l’automatisation et la densification des entrepôts sont recherchées en Allemagne, en Angleterre ou en Suisse depuis maintenant de longues années, il a fallu attendre tout récemment pour que les sociétés françaises copient le modèle des principaux voisins européens.

Il faut dire que jusque-là, le foncier peu cher, les habitudes culturelles et le manque de vision à moyen terme des prestataires logistiques n’étaient pas favorables au développement d’entrepôts en hauteur ni même à la recherche de l’organisation optimale.

Pourtant, désormais, dans la gestion des entrepôts logistiques, l’automatisation semble incontournable tant les gains de productivité à en retirer sont importants. Et ce n’est qu’un début puisque l’arrivée de la robotique et des objets connectés ouvre la voie à la recherche de performances encore meilleures.

avantages automatisation entrepôts logistiques

Les avantages de l’automatisation des entrepôts logistiques

Tous ceux qui ont encore des doutes quant aux bienfaits de l’automatisation des entrepôts logistiques seront intéressés de découvrir ses avantages :

  • Des performances améliorées, étant donné que les opérateurs pourront traiter des volumes beaucoup plus importants de marchandises durant une journée ;
  • Une réduction du nombre d’erreurs lors des préparations de commandes, en raison d’une amélioration nette de la transmission des informations ;
  • Une meilleure réactivité pour répondre aux commandes puisque toutes les étapes de la chaîne logistique (palettisation, picking, expédition) seront améliorées ;
  • Une amélioration des conditions de travail puisque les manutentionnaires peuvent compter sur des machines pour gérer les charges lourdes ;
  • Une réduction du gaspillage étant donné que les produits font l’objet d’un nombre de manipulations réduit ;
  • Une meilleure organisation de l’entrepôt étant donné qu’il est possible d’optimiser les volumes de stockage et la surface de stockage ;
  • Une parfaite maîtrise des stocks permettant de faire face à la saisonnalité de certains articles ou au contraire au pic d’activité d’autres ;
  • Une amélioration de la gestion des retours client.

L’automatisation des entrepôts entraîne donc de véritables gains de productivité pour une entreprise.

logiciel wms fonctionnalités dédiées optimisation stockage

Logiciel WMS : des fonctionnalités dédiées à l’optimisation du stockage

Parce que le logiciel WMS doit permettre d’optimiser la gestion d’un entrepôt, il va tout particulièrement permettre d’optimiser le stockage à l’intérieur de ce dernier. Plusieurs de ses fonctionnalités sont d’ailleurs dédiées à l’atteinte de cet objectif.

L’optimisation du stockage, un objectif essentiel dans la gestion d’un entrepôt logistique

Toute entreprise désirant gérer au mieux un entrepôt logistique a aujourd’hui fait le choix d’acquérir un logiciel de gestion d’entrepôt (ou logiciel wms). Ce dernier permet en effet d’optimiser toutes les étapes de la chaîne logistique situées entre la réception des produits et l’expédition.

Entre autres, il va contribuer à l’optimisation du stockage qui implique de déterminer les niveaux de stocks optimaux pour faire face à la demande, mais aussi de parfaitement gérer les emplacements disponibles.

L’optimisation du stockage va permettre d’améliorer la productivité de l’entrepôt et de réduire les coûts logistiques d’où l’importance de tout mettre en œuvre pour l’atteindre.

logiciel wms fonctionnalités dédiées optimisation stockage

De nombreuses fonctionnalités du WMS pensées pour optimiser le stockage

Dès lors que la marchandise a été réceptionnée et contrôlée, elle va être rangée par un opérateur dans l’entrepôt. C’est là que les fonctionnalités « Rangement » ou « Gestion des emplacements » du logiciel WMS entrent en scène.

Entièrement paramétrables, ces fonctionnalités vont permettre de définir des zones de réserve, des zones de picking, etc… Elles vont également permettre une gestion optimale des emplacements puisque sur la base de quelques données (disponibilité des emplacements, dimension de l’emplacement, charge acceptée ou encore unités logistiques acceptées), le logiciel va définir où stocker tel ou tel produit. Il va aussi prendre en compte la rotation du stock. Plus elle sera rapide et plus le stockage sera proche de la zone d’expédition afin d’optimiser le mouvement des opérateurs.

Le processus d’entreposage facilitera d’ailleurs le travail de préparation des commandes puisque les opérateurs sauront où trouver les divers articles (traçabilité dans l’entrepôt). Grâce au logiciel WMS, ils pourront opter pour la préparation simple (une commande à la fois) ou pour la préparation par vagues (regroupement de commandes).

La fonctionnalité « Gestion des stocks » permet quant à elle de connaître les stocks en temps réel et d’automatiser le réapprovisionnement puisqu’une commande peut être passée automatiquement dès lors qu’un stock minimum est atteint.

gestion logistique définition edi

Gestion logistique : qu’est-ce que l’EDI ?

Conçu dans l’optique de tendre vers le « zéro papier » mais aussi afin de pleinement automatiser le traitement de l’information, l’EDI (Echange de Données Informatisé) est aujourd’hui incontournable dans le secteur de la logistique.

À quoi correspond l’EDI ?

Issu de l’anglais « Electronic Data Interchange », l’EDI définit un « échange de données visant à transférer d’application en application à l’aide d’ordinateurs connectés à un ou plusieurs réseaux de données structurées selon un langage normalisé ».

En logistique, les données échangées vont être par exemple différents documents commerciaux ou de transport (commandes, factures, ordres d’expédition) ainsi que des étiquettes avec code-barres.

gestion logistique définition edi

Les caractéristiques de l’EDI

Répondant parfaitement à l’objectif de dématérialisation de l’information tout comme les logiciels WMS, l’EDI permet à deux entités d’échanger des données sous un format standardisé et ce par l’intermédiaire d’outils informatiques qui ne sont pas forcément communs.

Elle remplace ainsi la transmission d’information par papier qui s’avérait particulièrement inefficace et qui nécessitait de nombreuses interventions humaines. Désormais, il suffit de saisir les données originales dans un système et de les envoyer par voie électronique à tous ceux et celles concernés.

Autrement dit, l’EDI permet une automatisation complète des opérations commerciales entre des partenaires.

 

La mise en place de l’EDI

Il n’est jamais simple de mettre en place de nouveaux processus et d’édicter, en quelque sorte, de nouvelles règles du jeu. Aussi, pour que l’EDI soit une réussite, divers éléments doivent être réunis :

  • Un accord: il formalise les moyens et les modalités d’échange des données entre les parties ;
  • La présence de plusieurs partenaires commerciaux;
  • Des messages normalisés: ils prennent la forme des documents que les partenaires ont accepté d’échanger entre eux ;
  • Un format ou un langage standard: afin qu’aucune intervention ne soit nécessaire et parce que les applications ne sont pas les mêmes au sein de chaque entité, il est essentiel d’utiliser un langage informatique commun ;
  • Un protocole de transmission: garant de l’efficacité de l’EDI, il doit standardiser les procédures de transmission de données et être adapté au volume et à la fréquence des échanges ;
  • Un réseau: il se constitue de matériel informatique, de logiciels de traductions de données vers le format normalisé et de procédures à suivre par les partenaires commerciaux.
wms améliore processus contrôle

Comment le WMS améliore-t-il les processus de contrôle ?

Au cœur d’un entrepôt, les processus de contrôle sont nombreux et peuvent s’avérer particulièrement chronophages à mettre en œuvre. Toutefois, le véritable boom des logiciels WMS est venu apporter une réelle solution à cette problématique.

Le logiciel WMS, un incontournable pour la logistique des entrepôts

WMS (Warehouse Management System) est un acronyme qui désigne des logiciels dont l’objectif est d’automatiser la gestion des opérations d’un entrepôt de stockage.

Ainsi, pour toutes les étapes de la chaîne logistique comprises entre l’entrée des marchandises dans l’entrepôt et l’expédition, un logiciel de gestion d’entrepôt (ou logiciel wms) propose de multiples fonctionnalités dont la finalité est d’assurer une parfaite maîtrise des stocks, d’optimiser l’organisation de l’entrepôt et de gérer les commandes de sorte à respecter les délais de livraison.

Les différents processus de contrôle en entrepôt

Dans un entrepôt logistique, les processus de contrôle sont nombreux et interviennent à différentes étapes de la chaîne logistique.

C’est tout d’abord les flux entrants qui font l’objet d’un important contrôle tant sur le plan quantitatif que qualitatif. En effet, à l’entrée des marchandises dans l’entrepôt et avant leur stockage, il est important de décompter les quantités reçues et de vérifier qu’elles correspondent bien à la commande réalisée. De même, une vérification de la nature des produits reçus s’impose, qui peut alors porter sur la référence du fabricant, l’emballage, la matière, la couleur du contenu, les dimensions ou encore sur l’unité de livraison.

Une entreprise doit aussi mener d’autres contrôles tels que les inventaires (contrôle des stocks de marchandises et produits) ou ceux relatifs aux flux sortants.

wms améliore processus contrôle

Le logiciel WMS facilite les processus de contrôle

En équipant son entrepôt d’un logiciel WMS, une société se facilite grandement la tâche en matière de contrôle des flux et des stocks.

Pour la réception des marchandises, une identification des colis par code-barres ou à l’aide de puces RFID permet de stocker toutes les données propres aux articles reçues dans le WMS. Le logiciel dit ainsi si la commande est complète ou s’il manque des références.

Pour les inventaires, ils vont être largement simplifiés étant donné que le WMS permet de connaître en temps réel l’état des stocks puisqu’il enregistre flux entrants et flux sortants.

Aussi, gain de temps, diminution des erreurs et donc meilleure productivité seront au rendez-vous.

WMS outil indispensable optimisation espace entreposage

Le WMS, un outil indispensable à l’optimisation de l’espace d’entreposage

Parce que l’optimisation de la gestion des entrepôts concourt à l’amélioration des performances d’une entreprise, nombreuses sont celles qui choisissent d’informatiser leur entrepôt à l’aide d’un logiciel dédié tel que le WMS. Ce dernier est entre autres indispensable pour optimiser l’espace d’entreposage.

Le logiciel WMS, la clé d’un entrepôt bien géré

Réservé pendant de longues années aux grandes entreprises et aux grands entrepôts, notamment en raison de son prix, le logiciel de gestion d’entrepôt (ou logiciel wms) s’est peu à peu démocratisé. Aujourd’hui, dès lors qu’une entreprise dispose d’un ou plusieurs entrepôts à gérer, l’investissement dans un logiciel WMS en devient essentiel tant il va permettre d’optimiser la gestion du lieu et donc de réduire les coûts logistiques.

Ce dernier offre en effet de nombreuses fonctionnalités permettant de contrôler l’ensemble des mouvements de stock et les transactions associées telles que la réception, le rangement, le suivi des stocks, le réapprovisionnement, le picking, l’emballage ou encore l’expédition.

Il contribue donc à optimiser l’espace d’entreposage tant en matière d’aménagement que de définition des emplacements. Le WMS donne en effet la possibilité de compartimenter l’entrepôt et d’associer à chaque produit un emplacement en veillant à ce que les articles faisant l’objet d’une rotation rapide soient plus proches de la sortie ou que le picking soit efficient.

WMS outil indispensable optimisation espace entreposage

Les fonctionnalités du WMS dédiées à l’optimisation de l’entreposage

Parce que le logiciel WMS a pour objectif de rendre optimale la gestion d’un entrepôt, plusieurs de ses fonctionnalités s’intéressent tout particulièrement à l’entreposage :

  • La fonction réception permet de gérer la réception des marchandises et de saisir, grâce aux codes-barres ou à une identification RFID, les articles dans le système. Chaque futur mouvement de l’article dans l’entrepôt pourra ainsi être suivi.
  • Le slotting (ou gestion des emplacements) permet de trouver pour chaque article l’emplacement idéal pour le stockage, l’objectif étant d’améliorer la productivité et l’efficacité des opérateurs. Aussi, les emplacements sont déterminés par le logiciel WMS de sorte à minimiser le temps de picking. Dimensions du produit ou fréquence de commande sont donc pris en compte.
  • Le cross-docking va permettre de limiter la phase de stockage et de faciliter le picking puisqu’une partie de l’entrepôt va faire office d’« espace relais » entre le transport en amont et en aval plutôt que de réel espace de stockage.
gestion logistique mutualisation entrepots

Gestion logistique : qu’est-ce que la mutualisation des entrepôts ?

Parce que les organisations logistiques peuvent toujours être améliorées, elles sont en constante évolution. Aussi, afin de faire face aux nouveaux enjeux, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à opter pour la mutualisation des entrepôts et des approvisionnements.

La GMA comme nouveau modèle logistique

A l’heure où la majorité des grandes entreprises est en mesure d’offrir une qualité de service très élevée à ses clients grâce à une chaîne logistique parfaitement huilée, les industriels veulent aller plus loin. Il faut dire que de nouveaux enjeux apparaissent tels la réduction de leurs stocks ou encore la baisse de leur empreinte carbone.

Dans le cadre de la gestion des stocks, beaucoup font le choix de s’orienter donc vers la Gestion Mutualisée des Approvisionnements (GMA) aussi connue sous les noms de mutualisation logistique ou de pooling.

Dans cette organisation, plusieurs entreprises mettent en commun le transport mais aussi l’entrepôt afin de livrer ensemble un ou plusieurs distributeurs. Bien évidemment, cette mutualisation des entrepôts comme des transports nécessite un fonctionnement clair.

Pour ce qui est de l’entreposage, chaque entreprise dispose généralement d’une zone de stockage définie alors qu’un espace central est dédié aux tâches partagées. Quant aux transports, les « partenaires » peuvent décider de partager les camions selon une répartition fixe (chacune dispose d’un nombre de palettes connues à l’avance) ou selon une répartition variable.

Cette seconde option, s’inscrivant davantage dans la recherche de l’efficience logistique, implique qu’un prestataire externe soit en charge de l’entrepôt et qu’il gère les flux d’informations propres aux différentes entreprises.

gestion logistique mutualisation entrepots

Les avantages de la mutualisation logistique

Si un nombre croissant de sociétés s’oriente vers la mutualisation des entrepôts et des transports, c’est parce que cette dernière procure des avantages dont voici une liste non exhaustive :

  • La réduction des coûts logistiques de stockage grâce à un entrepôt dont la taille est réellement adaptée à l’activité de l’entreprise et le partage de certaines tâches ;
  • Une diminution des stocks puisque le partage des camions permet d’obtenir des produits plus souvent mais en quantité moindre ;
  • La réduction des coûts logistiques de transport malgré le contexte d’augmentation du prix du carburant ;
  • La meilleure maîtrise de l’empreinte carbone, un vrai argument de communication pour valoriser l’image de l’entreprise ;
  • Une qualité de service encore améliorée.
gestion entrepôt comment appréhender logistique retours

Gestion d’entrepôt : comment appréhender la logistique des retours ?

Parce que le taux de retour moyen atteint 23% dans un secteur comme la vente d’articles de mode en ligne, les acteurs du marché doivent être capables de mettre en place une véritable logistique des retours. Sa finalité est de minimiser les coûts, mais aussi d’améliorer la disponibilité tout en veillant à diminuer l’obsolescence des stocks et à optimiser les marges.

Qu’est-ce que la logistique des retours ?

La logistique des retours, aussi appelée logistique inverse ou logistique à rebours, regroupe l’ensemble des activités permettant de réaliser le flux inverse des marchandises. Autrement dit, elle s’intéresse au flux partant du consommateur en direction de l’entrepôt du fabricant.

Or, un fabricant est exposé à plusieurs types de retours de marchandises :

  • Les retours liés à une mévente (produits invendus, articles démodés, produits en limite de péremption) ;
  • Les retours liés à une erreur de commande ou à un défaut observé par le client ;
  • Les retours liés aux excès saisonniers (produits retournés en vue d’un restockage) ;
  • Les rappels de produits défectueux ;
  • La récupération de produits en fin de vie ou non respectueux de l’environnement.

Autant dire que la logistique inverse est à ne surtout pas négliger car les flux vers les entrepôts sont nombreux.

gestion entrepôt comment appréhender logistique retours

Une bonne synchronisation des flux comme clé du succès

La logistique des retours doit être mise en œuvre de sorte à éviter les gaspillages tels que décrits par le modèle des 3M, à savoir :

  • Le gâchis délibéré (Muda) s’inscrivant dans la logique de disposer d’une marge d’erreur ;
  • Le gaspillage lié à l’irrégularité des flux (Mura) qui se concrétise par la création de stocks tampons ;
  • Le gaspillage d’espace et d’argent lié à des erreurs de prévisions ou de commandes (Muri).

Afin de lutter efficacement contre ces différentes formes de gaspillage et d’optimiser la logistique des retours, quelques pratiques sont pertinentes :

  • La synchronisation des flux afin de réaliser des économies d’échelle ;
  • La régularité des retours de sorte à ce que les ressources mobilisées pour les gérer soient pleinement exploitées ;
  • La rapidité de traitement des retours afin d’éviter le sur-stockage ;

L’analyse du coût logistique des retours afin d’éviter de mauvaises surprises.

comment logiciel wms rend fiable information entrepôt

Comment le WMS rend-il l’information plus fiable en entrepôt ?

A l’heure où la fiabilité de l’information et la maîtrise de la communication sont devenues des facteurs clés pour la bonne gestion d’un entrepôt, les entreprises peuvent compter sur l’apport du WMS afin de les accompagner dans cette démarche de maîtrise de l’information. Celui-ci dispose de nombreuses fonctionnalités qui en font un excellent allié.

Le rôle clé de l’information et de la communication dans les processus logistiques

Au cours de la dernière décennie, les WMS, une catégorie de logiciels dédiés à la gestion de toutes les opérations d’un entrepôt de stockage, ont envahi le marché. Il faut dire que les entreprises ont bien saisi que l’informatisation de leurs entrepôts était indispensable à la mise en œuvre d’une logistique performante.

En effet, si la logistique s’intéresse aux flux de marchandises, il ne faut surtout pas omettre que ce sont les flux d’informations qui sont la clé. Ce sont effectivement eux qui ont la délicate mission de piloter l’ensemble des flux physiques.

Par conséquent, il est primordial que les informations soient fiables et que ces dernières soient communiquées en temps réel à l’ensemble des opérateurs de la chaîne logistique. Pour ce faire, le logiciel WMS est assurément l’outil idéal puisqu’il intègre de nombreuses fonctionnalités dédiées à la gestion et aux échanges d’informations au sein de cette chaîne. Bien utilisées, elles peuvent permettre de placer un entrepôt sur la voie d’une logistique collaborative performante.

comment logiciel wms rend fiable information entrepôt

Vers une plus grande fiabilité de l’information

Si un logiciel de gestion d’entrepôt (ou logiciel wms) permet d’optimiser toutes les opérations se déroulant dans un entrepôt, il donne entre autres la possibilité d’assurer une parfaite traçabilité de tous les produits puisque chaque article est enregistré à son entrée dans l’entrepôt. Il est ainsi défini par une référence, un libellé article, un numéro de série ou encore un lot.

La fonction synthèse et contrôle du WMS est quant à elle celle qui permet de piloter l’entrepôt. Elle est capable de fournir de nombreux indicateurs relatifs au fonctionnement du lieu mais aussi aux stocks. Il est ainsi possible d’assurer un suivi des stocks en temps réel ou de superviser l’activité et les ressources de l’entrepôt.

Fournissant des informations fiables, le WMS est aussi à la base de tableaux de bord qui, analysés, seront indispensables pour prendre les bonnes orientations stratégiques pour l’entreprise et sa logistique.