gestion de stock Pixisoft

Gestion logistique : comment éviter la rupture de stock en entrepôt ?

Plusieurs entreprises sont contraintes de conjuguer, plus ou moins régulièrement, avec les risques de rupture de stock. Autrement dit, elles sont exposées au risque que la quantité disponible d’un produit soit inférieure à la demande émanant de la clientèle. Heureusement, il existe différentes méthodes pour se prémunir au mieux contre ces situations qui peuvent entraîner à court terme, une perte de revenus, et à long terme une perte de la clientèle.

La rupture de stock, une situation plus fréquente qu’il n’y parait

Une rupture de stock n’est jamais due au hasard. En effet, systématiquement, il est possible de lui trouver une explication et les raisons possibles sont multiples :

  • Une mauvaise estimation des commandes ;
  • Une erreur comptable ayant conduit à un écart entre le stock informatique et le stock réel ;
  • La croissance brutale des ventes d’un produit (effet de mode) ;
  • Le manque de réactivité d’un fournisseur pour effectuer un réapprovisionnement ;
  • La lenteur de traitement de la commande d’un client ;
  • La volonté du fabricant de limiter la production.

Si une raison peut être généralement toujours trouvée, la rupture de stock n’est en revanche pas toujours imputable à l’entreprise même si elle est souvent bien la seule à en subir les conséquences. De nombreuses solutions logistiques sont ainsi envisageables.

 

gestion de stock Pixisoft

 

Les méthodes à adopter pour éviter la rupture de stock

Avant toute chose, il est bon de rappeler que le « risque zéro » de rupture de stock n’existe pas et que les méthodes permettent avant tout de minimiser l’impact d’une telle situation. Parmi les principales techniques de gestion des stocks mises en œuvre par les entreprises, il existe :

  • La constitution d’un stock de sécurité spécialement créé pour absorber les ruptures. Le stock de sécurité est généralement mis en place pour répondre à un événement spécial et peut s’avérer coûteux si le produit s’écoule finalement mal ;
  • La création d’un shop stock autrement dit un stock de produits finis ou semi-finis visant à contrecarrer un souci de production ;
  • La constitution d’un pool stock capable d’absorber les légères variations de ventes.
  • La mise en place d’un stock de découplage composé du produit « de base », personnalisation et options restant possibles à la commande ;

Parce qu’un stock supplémentaire peut être coûteux, une autre technique consiste à conditionner les ventes par une réservation préalable pour certains produits. Reste à ne pas perturber le consommateur !

Salon Supply Chain Event

Supply Chain Event : le rendez-vous logistique

Supply Chain Event, le rendez-vous des professionnels du Supply chain se tiendra à Paris, porte de Versailles les 22 et 23 Novembre 2016.

Le salon Supply Chain Event est orienté sur la transformation digitale des entreprises et de l’industrie. L’occasion de découvrir les acteurs clés d’un secteur en constante évolution afin d’anticiper et de préparer sa transformation et son entrée dans le monde digital.

Que ce soit sur le plan stratégique, opérationnel ou tactique, les technologies digitales apportent et apporteront une aide précieuse aux collaborateurs dans des domaines comme le transport, le stockage, les approvisionnements, la préparation de commandes…

Elle apportera une vision rapide et claire des flux.

N’hésitez pas à nous contacter pour nous rencontrer sur le salon à cette occasion !

Supply Chain Event 2016

reception

Logiciel WMS : l’importance de la fonction réception

Parce que l’objectif d’un logiciel WMS est d’améliorer la gestion d’un entrepôt par l’intermédiaire d’une optimisation des flux et des stocks, celui-ci se doit de présenter un certain nombre de fonctionnalités couvrant les différentes activités d’un entrepôt. Parmi elles, l’une des plus importantes est la fonction réception qui contribue pleinement à la mise en œuvre d’une bonne gestion des commandes et des stocks.

La préparation de la réception des commandes simplifiée

Si c’est l’ERP qui reçoit généralement les commandes clients et gère le système de références mais aussi les approvisionnements, la fonction réception du WMS apporte une véritable valeur ajoutée en matière de gestion des stocks puisqu’elle facilite considérablement la prise en compte des retours clients et des réceptions de marchandises.

En effet, à partir du fichier importé depuis le gestionnaire d’achats, la fonction réception du logiciel WMS permettra de préparer les étiquettes des palettes, les étiquettes des colis et tous les éléments utiles à la constitution de dossiers relatifs à cette étape de la chaîne logistique.

reception

Une meilleure prise en compte des erreurs de livraison et des retours clients

A l’arrivée du transporteur, la réception des marchandises fait l’objet d’une vérification afin de voir si ce qui a été reçu correspond aux bordereaux de livraison. Les modules propres à la gestion des marchandises inattendues et attendues permettent facilement de constater les éventuelles erreurs, de les prendre en compte pour l’évaluation des stocks et de signaler les litiges sur les bordereaux de réception.

De même, l’existence de modules spécialement dédiés aux retours clients est particulièrement pertinente aussi bien pour le service après-vente (SAV) que pour le service commercial afin de gérer les stocks de produits retournés. En cas de réception partielle, la plupart des logiciels WMS prévoient la possibilité d’indiquer qu’une partie seulement de la marchandise est en stock et que l’autre est en cours de réception.

L’optimisation de l’organisation du stock

Grâce à la fonction réception du logiciel WMS, il sera possible d’actualiser en temps réel les stocks présents dans l’entrepôt puisque les marchandises entrantes seront prises en compte dès lors qu’elles ont été étiquetées en vue de l’entreposage.

Avec un logiciel WMS, l’étiquetage des produits réceptionnés permet aussi d’obtenir une information quant au lieu où ils seront stockés puisque l’organisation de l’entrepôt sera optimisée au niveau des emplacements.

Salon All 4 Pack Pixi Soft

All 4 Pack, le rendez-vous de l’Innovation

Lors du salon international All 4 Pack, anciennement connu sous le nom « Emballage et manutention », qui aura lieu à Paris, au Parc des expositions Paris Nord Villepinte, du 14 au 17 novembre 2016, découvrez les nouveautés en matière d’emballage, processing, identification et manutention.

Tous les secteurs d’activité sont concernés, rencontrez-y plus de 1500 exposants internationaux du secteur présentant un éventail de solution.

L’occasion de trouver de nouveaux partenaires, de nouveaux produits, de nouvelles méthodes…

4 jours pour découvrir les innovations concrètes et identifier les tendances de demain.

De nombreuses animations sont prévues :

  • Observations
  • Plateau TV
  • Virtual Packaging Line : plongez en immersion, suivez le trajet d’un produit alimentaire dans la réalité virtuelle. Vous découvrirez ainsi de l’intérieur toutes les étapes du process.

N’hésitez pas à nous contacter pour nous rencontrer à cette occasion.

All 4 Pack Pixi Soft

Salon Mobility For Business

Venez rencontrer Pixi Soft au salon Mobility for Business le 8 et 9 novembre 2016

Découvrez les spécificités de chaque produit en matière de Terminaux et Périphériques, pour vous aider à faire le meilleur choix et équiper vos collaborateurs des outils les plus performants ; les enjeux du marketing mobile et toute les solutions pour mieux communiquer et mieux vendre ainsi que les enjeux de la traçabilité logistique.

Comprenez également les enjeux de la géolocalisation et les bénéfices qu’elles apportent.

Découvrez la révolution des objets connectés qui permettent de réduire les coûts opérationnels, de construire de nouvelles lignes métiers ainsi que d’augmenter la satisfaction et la fidélité des clients.

Tous ces thèmes seront approfondis lors du salon Mobility for Business des solutions et applications mobiles, du 8 et 9 novembre 2016, situé Porte de Versailles.

N’hésitez pas à nous contacter pour nous rencontrer sur le salon à cette occasion.

Salon Mobility For Business

Ekiden Paris

Pixi Soft participe à l’Ekiden de Paris !

Le 6 novembre 2016, notre équipe participera à la 4ème édition de l’Ekiden de Paris !

L’Ekiden est une course « marathon-relais » venue du Japon. L’Ekiden de Paris propose ainsi de parcourir la distance de 42,195 km sous forme de relais des 6 équipiers.

Les coureurs emprunteront les quais de Seine pour un parcours en plein coeur de Paris. Grâce à des distances courtes, tout le monde peut y participer…

Ekiden Paris Pixi Soft

wms

Comment réussir l’implantation d’un logiciel WMS au sein de son entrepôt ?

Alors que l’implantation des systèmes d’informations au sein des entrepôts est un défi important à relever pour une entreprise, elle ne doit surtout pas s’improviser. Voici ainsi quelques clés pour la réussir et pouvoir bénéficier de tout leur potentiel logistique.

Une méthodologie rigoureuse pour une implantation couronnée de succès

L’implantation d’un logiciel WMS dans un entrepôt est aujourd’hui primordiale pour optimiser la gestion de ce dernier. Seulement voilà, ce projet doit se dérouler sans interruption de l’activité et dans les délais définis, un véritable challenge donc ! Cela est toutefois possible à condition de suivre une méthodologie rigoureuse mise en œuvre dès que le logiciel WMS est choisi.

Des objectifs clairs et surtout réalistes seront définis par le chef de projet et une première réunion visant à les présenter aux employés et à les impliquer sera indispensable. Suivront des étapes pour adapter le WMS aux particularités et à l’activité de l’entrepôt, puis le paramétrer.
Ces phases du projet réalisées, il sera essentiel de former les employés de l’entrepôt et il ne faudra pas hésiter à multiplier les tests. Ici, l’erreur à ne pas commettre est de s’évertuer à réaliser des tests théoriques alors que les mises en situation concrètes sont importantes pour une bonne assimilation du logiciel WMS, ou logiciel de gestion d’entrepôt.

La réalisation d’un inventaire quelques jours avant le jour J et la préparation physique de l’entrepôt contribueront à ce que tout se passe bien au démarrage. Mais si le plan d’action défini est suivi à la lettre et que les équipes de support sont présentes à l’entrepôt pour accompagner le projet, des objectifs réalistes seront très largement atteints.

wms

Les facteurs clés du succès d’une implantation de logiciel en entrepôt

Pour que l’implantation d’un logiciel dans un entrepôt soit couronnée de succès, l’adhésion de tous les intervenants est primordiale et correspond à la clé de la réussite. Mais d’autres facteurs sont essentiels et peuvent être mis en avant :
– Un accompagnement externe avec un chef de projet sur site
– Des formations appropriées pour chaque employé
La précision des données de base fournies au logiciel
– Le choix des « super users » dès le début du projet
– La détermination du moment opportun pour l’implantation
– La multiplication des tests en entrepôt
– L’élaboration d’un plan de communication pour accompagner le projet

Si l’utilisation d’un logiciel WMS au sein d’un entrepôt permet de bénéficier de précieux avantages dans sa gestion logistique, son implantation doit cependant être rigoureusement préparée en accompagnant chaque entité de l’entrepôt afin que son utilisation s’intègre au mieux à l’activité logistique.

expedition-pixisoft

Comment le WMS participe-t-il à l’amélioration de la gestion des expéditions ?

Si un logiciel WMS est parfois perçu comme servant uniquement à gérer les stocks au cœur d’un entrepôt, il est important de rappeler qu’il contribue également pleinement à améliorer le fonctionnement de nombreux pôles et activités dans le domaine de la logistique. Le WMS peut ainsi par exemple devenir un outil primordial dans l’optimisation de la gestion des expéditions.

La zone d’expédition d’un entrepôt, un lieu stratégique

Dernier maillon de la chaîne logistique dans la gestion d’un entrepôt, l’expédition implique la réalisation de nombreuses tâches par les opérateurs. Aussi, afin d’optimiser la réalisation de celles-ci, une bonne organisation est indispensable.

Aussi, il est essentiel d’implanter judicieusement la zone d’expédition dans l’entrepôt mais également d’établir un plan de chargement clair et précis afin de gagner du temps mais aussi de réduire au maximum le nombre d’erreurs. Une bonne organisation permettra aussi aux opérateurs de se focaliser sur les différentes actions à conduire qui peuvent être :

  • Des tâches administratives telles la commande des transports, l’édition des documents d’expédition, la transmission des informations aux transporteurs ou encore la gestion des palettes consignées
  • Des tâches physiques telles l’orientation des lots adressés par les préparateurs de commandes, la palettisation des produits, le repérage des colis, le contrôle de leur nombre ainsi que le chargement, le plus souvent dans des camions

expedition-pixisoft

Le logiciel WMS au secours des opérateurs

Parce que l’expédition est une étape importante dans un entrepôt, la plupart des logiciels de gestion d’entrepôt, ou logiciels wms, l’intègre et propose donc une fonction dédiée à ce maillon de la chaîne logistique.

Cette dernière permet de contrôler les marchandises et surtout de vérifier leur affectation dans les camions. Pour cela, elle utilise les données qui servent pour tracer les marchandises de leur entrée dans l’entrepôt jusqu’à leur sortie.

Ainsi, grâce à la détection des signaux émis par les puces RFID ou à la lecture des code-barres, le WMS pourra permettre aux opérateurs de définir très facilement l’affectation de chaque colis et donc réduire considérablement les erreurs de livraison, d’éditer les bordereaux d’expédition et les factures automatiquement dès lors qu’une commande est traitée mais aussi à l’entrepôt de se créer des archives logistiques.

Gestion tracabilite en entreprise

Gestion logistique : comment optimiser la traçabilité en entrepôt ?

Parce que les flux logistiques sont de plus en plus nombreux et complexes à appréhender, il est aujourd’hui indispensable pour les entreprises de bénéficier d’une connaissance parfaite de la situation des produits stockés. Il devient alors primordial pour celles-ci de mettre en œuvre une traçabilité logistique efficace. Plusieurs possibilités existent pour y parvenir.

La traçabilité en entrepôt, un enjeu majeur

Parfois baptisée « tracking », la traçabilité est « l’aptitude à retrouver l’historique, la localisation ou l’utilisation d’une entité au moyen d’informations préalablement enregistrées ». Autrement dit, elle a vocation à assurer un suivi quantitatif des produits et de leur localisation tout au long de la chaîne logistique et ceci jusqu’à la destination finale du produit.

Dans un entrepôt, la traçabilité logistique va donc permettre de contrôler les chargements, de réceptionner les marchandises, de suivre les commandes et stocks et tout cela en temps réel.

De manière plus globale, la traçabilité logistique concourt à l’atteinte de plusieurs objectifs :

  • L’amélioration de la qualité des services puisqu’elle permet d’identifier simplement les causes d’un problème de qualité et contribue à les résoudre vite et à moindre coût (traçabilité ascendante)
  • La réduction des délais et du coût
  • Le retrait rapide du marché de produits non conformes étant donné qu’elle permet de retrouver à tout moment la localisation des produits (traçabilité descendante)

Traçabilité WMS en entrepôt

Deux principaux systèmes d’identification pour tracer en entrepôt

Parce que chaque jour, ce sont des cargaisons entières de marchandises qui arrivent à un entrepôt, il est essentiel d’identifier les différents lots entrants afin de pouvoir ultérieurement les tracer.

Pour cette identification, deux techniques peuvent être utilisées :

  • La radio identification (puces RFID) s’avère la plus efficace mais la démocratisation lente de cette technologie est telle que son coût reste parfois élevé
  • Les codes-barres sont les plus utilisées en raison de leur faible coût mais ils présentent quelques contraintes (durée de vie réduite, nécessité d’un lecteur, stockage de données limité)

Au moment de l’identification des lots, des données complémentaires peuvent être saisies comme la date limite de consommation (DLC) pour des denrées périssables. Ces données suivront ensuite la marchandise tout au long de la chaîne logistique.

L’intégration de cette identification dans le logiciel logistique WMS permet ainsi de pouvoir suivre les lots, de les localiser dans l’entrepôt et de les accompagner jusqu’à leur sortie de l’entrepôt.

 

Productivité entrepot Pixisoft

Logiciel WMS : quel rôle joue la gestion des emplacements dans l’optimisation de l’entrepôt ?

Si se doter d’un logiciel WMS est une excellente initiative pour une entreprise désireuse d’optimiser le fonctionnement d’un entrepôt, encore faut-il savoir bien l’exploiter et accorder de l’importance aux fonctionnalités les plus pertinentes. Une bonne gestion des emplacements semble ainsi un facteur clé de réussite dans le secteur de la logistique et de la gestion d’entrepôt.

Un repérage facile des articles dans l’entrepôt

Afin d’optimiser la gestion d’un entrepôt, il est aujourd’hui important de savoir déterminer très rapidement et avec précision l’endroit où va se trouver tel ou tel article. Autant dire donc que l’heure de la gestion visuelle des stocks semble révolue sauf pour de petites structures où le nombre de références stockées est très réduit. Pour les autres, la spécification d’emplacements dans l’entrepôt est un passage incontournable.

Reste ensuite à voir comment les gérer. Certains optent pour des emplacements fixes c’est-à-dire que l’espace de stockage concerné sert à accueillir une unique référence de produits. Ce type d’emplacement possède l’avantage de faciliter le travail des opérateurs en charge du picking mais peut conduire à laisser des espaces de stockage vacants.

D’autres choisissent des emplacements dits « variables » auxquels il est possible d’affecter plusieurs références de produits. Le plus souvent, ce fonctionnement implique la définition d’un stock maximal pour l’emplacement déterminé et la création d’un emplacement de réserves. En effet, si le stock entrant est trop important pour l’emplacement de prélèvement, un même article pourra se trouver à plusieurs endroits dans l’entrepôt.

Entrepot emplacement Pixi Soft

Un meilleur suivi des mouvements de stock

S’il appartient au gestionnaire d’un entrepôt de définir quels emplacements accueilleront quels produits, il ne faut pas perdre de vue que, comme vu précédemment, certaines références pourront être localisées à plusieurs endroits dans les locaux.

Par conséquent, le logiciel wms (ou logiciel de gestion d’entrepôt) permettra de prioriser les emplacements et de définir celui dans lequel doit s’effectuer le picking et celui ou ceux qui font office de réserves.

Cette priorisation s’avère particulièrement importante puisqu’elle va permettre de définir les mouvements de stock impliqués par chaque préparation de commande et de guider l’opérateur de picking dans les tâches à réaliser.

Autant dire qu’avec un bon paramétrage, la fonctionnalité de gestion des emplacements d’un logiciel WMS est à ne surtout pas négliger.